Si c’était si facile – Impression sur « Comment c’est loin »

Je chiale.

C’est même pas lié à un souvenir particulier, à une idée ou à une envie pas accomplie. C’est juste Comment c’est loin.

Je dis pas que ce film est triste ou quoi que ce soit. J’aurais même tendance à penser qu’il est au final optimiste, puisque certaines choses s’arrangent à la fin. Mais voilà, pour dire les choses comme elles sont, je chiale.

C’est juste ces deux hommes un peu ratés, qui vont dans tous ces extrêmes, qui ont toute cette violence autour d’eux, qui ne réagissent jamais, qui sont déjà désespérés au point de s’en foutre de tout. Et c’est surtout Orelsan et Gringe, c’est juste ces deux personnes-là, d’habitude un peu bouffonnes et comiques, dans un sens. Je les ai découverts avec Bloqués (la série), enfin dans un premier temps y avait surtout ce passage de Bloqués (la chanson) au concert du lycée, et puis je ne sais pas, ces deux-là, je voudrais les voir un jour. Je sais pas ce que je leur dirais, je connais pas le rap, je connais pas les gens, j’ai rien à voir avec ce genre d’univers, je suis plutôt du côté de ces bourges à la con qui ne voient pas les gens comme eux, qui passent à côté de tout ce qu’ils peuvent vivre, comme dans ce film, pourtant je les aime tellement. […]

Et là, j’écoute cette chanson, Si facile, en me demandant comment j’ai pu passer à côté de celle-là dans mon top. […]

J’ai l’envie, j’ai pas la volonté, c’est ça la catastrophe, et tout ce que je peux faire c’est écouter cette putain de chanson, qui est affreuse et géniale, et leurs voix, les voix de ces deux-là, je les aime tellement, je n’arrive pas à mettre les mots là-dessus, je ne vois pas la chanson passer, je vois juste la douce voix d’Orelsan, qui a je sais pas quoi de cynique et de cassant, mais qui est tellement douce et gentille, et celle rêche de Gringe, plus directe, plus froide d’un coup.

Et pourtant, il y a quelque chose de tellement subtil en eux.  Gringe qui est complètement léthargique, amer et qui donne une impression de haine, mais qui pourtant a un fond de nostalgie colérique, et Orel, qui même quand il donne l’impression d’«hausser le ton» dans les chansons, a quelque chose de lassé, il n’a pas la conviction de ce qu’il dit, mais c’est cohérent, c’est cohérent avec sa détresse. Parce que j’ai l’impression de voir des adultes en détresse, comme s’ils étaient en train de couler, mais qu’ils laissaient tout faire, j’ignore pourquoi, comme s’ils n’étaient pas capable de s’attacher à quelque chose. Ils ne voient même pas les SOS qu’ils envoient, parce qu’ils sont trop je ne sais quoi, pas blasés, comme immergés dedans, avec l’impression de blasé qui va avec. Mais quand tu les vois, il n’y a que deux branleurs qui t’apparaissent, pourtant il y a d’autres trucs en eux. Ça se voit.

En fait, je ne suis pas bonne pour la critique, et tout ce que vous voyez en gras, c’est ce que j’ajoute a posteriori. Maintenant que j’y pense, ce film explique aussi, sans le romantiser ni l’excuser, sans même montrer le processus, que deux hommes passent de gamins ambitieux à deux branleurs qui se font cracher dessus, qui sont amusants pour les autres, à force de rien faire, et même pour eux-mêmes, et qui pourtant subissent cette condition sans s’en apercevoir. Ils sont privés de quelque chose, ils sont tellement plongés dedans qu’ils s’y sont perdus et que c’est devenu leur schéma de vie. Si ça se trouve, je raconte des conneries, ou bien je mets beaucoup de mots sur quelque chose qui pourrait être résumé en peu, mais tout ce que j’ai envie de dire, c’est que je les aime, et que ce film était bon et juste.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s